Vous êtes ici : /

De l'Open Source pour les scolaires Réunionnais

DOMTOM-ADSL.COM | 23/08/10 21:47 • Mis à jour le 23/08/10 21:48
La Région a choisi de faire installer le système d'exploitation Linux sur les ordinateurs que les élèves de seconde retrouveront chez une quarantaine de revendeurs agréés car "il est libre de droit", indique Bruno Lauret, conseiller technique du président de Région. Cependant la version du système n'est pas imposée car "elle varie en fonction de la marque de l'ordinateur". 

La Région souhaite la mise en place d'une nouvelle économie : l'Open source 

En effet, quand l'éducation nationale offre des licences Windows aux établissements, "on formate les jeunes à utiliser des sources payantes" indique Bruno Lauret, alors qu'il existe des systèmes d'exploitation gratuits. "Ce n'est pas parce que c'est gratuit que ce n'est pas fiable. Nous voulons créer une nouvelle économie sur l'île et donner l'occasion à ces jeunes d'être formés sur les open sources (ndlr : libres de droits)", tel que Open Office, une application de traitement de texte gratuit. "En métropole, on travaille de plus en plus avec les open sources". 

Peu de virus sur Linux 

De plus, "Linux permet une économie d'antivirus" car très peu de virus existent sur ce système d'exploitation. "La mise à jour des antivirus est souvent quotidienne. Ne pas avoir de virus permet une économie de la consommation sur Internet". 

"Linux est comparable aux autres systèmes tel que Windows" 

Les élèves de secondes qui bénéficieront du bon d'achat de 500 euros pour l'achat de leurs matériels informatiques signeront une charte avec la Région, les engageant à ne pas changer le système d'exploitation de l'ordinateur et le contenu de base. "Linux est comparable aux autres systèmes tel que Windows". Rien ne les empêche d'installer des jeux sur l'ordinateur. Par ailleurs, ils ne pourront pas le revendre dans un délais de trois ans. 

Bruno Lauret rappelle que la volonté de la Région à travers cette démarche est de "lutter contre la fracture numérique, amener les jeunes à se familiariser avec l'environnement du numérique dans le travail à travers l'e-éducation et injecter de l'argent dans l'économie locale car ces bons d'achat représentent neuf millions d'euros qui partent dans 40 sociétés réunionnaises". 

Les 18.000 bons d'achat seront distribués dès que la Rectorat aura remis à la Région "une liste exhaustive et nominative des élèves de secondes", a priori dans le courant du mois d'octobre.
Vos avis, vos réactions sur la page Facebook de DOMTOM ADSL en cliquant ici
Source : Zinfos974