Vous êtes ici : /

Lancement à Paris des assises du numérique

DOMTOM-ADSL.COM | 29/05/08 08:58
Des assises du numérique seront lancées ce 29 mai à Paris par Eric Besson, secrétaire d'Etat au Développement de l'économie numérique, en vue de l'élaboration du plan qui doit permettre à la France de figurer dans le peloton de tête des nations numériques. Ce plan de développement de l'économie numérique, qui recouvre les secteurs de l'internet, des télécoms, de l'informatique et de l'audiovisuel (avec le dividende numérique), doit être remis avant le 31 juillet au président Nicolas Sarkozy et au Premier ministre, François Fillon.

Première dans l'histoire des institutions de la République, la nomination en avril d'Eric Besson au développement du numérique --une promesse du candidat Sarkozy-- était réclamée par l'ensemble des acteurs du secteur, appelant de leurs voeux à un coup d'accélérateur dans ce domaine. Un message d'autant mieux entendu par Nicolas Sarkozy que ce dernier est convaincu que le numérique est un des moyens de relancer l'économie française avec un potentiel "d'au moins un demi-point de croissance supplémentaire" et la création de centaines de milliers d'emplois.

En mars, le chef de l'Etat a fixé la barre très haut en annonçant "deux objectifs simples": porter d'ici 2010 à 70%, contre 55% actuellement, la part des ménages français équipés d'un ordinateur et connecter 100% des Français à internet à haut débit fixe et mobile avant 2012, contre 44% fin 2007. Le rapport Attali a été sans ambiguïté sur le retard de la France dans ce domaine. Le pays n'arrive qu'au 14e rang des pays de l'Union européenne pour l'accès des ménages à internet (49% contre une moyenne de 54%). Des zones entières ne sont pas encore couvertes par l'ADSL (internet haut débit par le téléphone) et 45% de la population française ne se connecte jamais à internet.

La part de l'économie numérique dans la production française n'est que de 6%, contre 13% aux Etats-Unis et 17% en Corée. De même, l'investissement en recherche et développement (0,3% à 0,4% du PIB) est deux fois moindre que celui des Etats-Unis, des pays nordiques ou encore des champions asiatiques, relevait encore le rapport Attali. Enjeux du très haut débit avec le déploiement des réseaux en fibre optique, modernisation de l'administration (e-administration), sensibilisation des TPE (très petites entreprises), développement du e-commerce, cybercriminalité sont quelques uns de la cinquantaine d'ateliers qui se tiendront tout au long des mois de mai et juin, à Paris comme en province.

Parmi ses objectifs, M. Besson souhaite assurer une meilleure coordination du secteur alors que, jusqu'à maintenant, moult structures et instances se partageaient les décisions, notamment au niveau ministériel (Premier ministre, Industrie, Culture, Education, Recherche). Lors des assises, il proposera la création d'une structure de coordination, un "Conseil national du numérique"/b>, a-t-il annoncé lors d'une récente interview au quotidien "Les Echos". Cette nouvelle instance regrouperait tous les acteurs du secteur et serait "un espace de dialogue", a-t-il fait valoir, avant de réaffirmer sa position en faveur d'une "liberté régulée" de l'internet. La "loi ne doit intervenir que quand tout le reste échoue", a-t-il ajouté.

M. Besson, qui qualifie l'internet de "bien essentiel", veut aussi profiter de la présidence française de l'Union européenne à partir de juillet pour engager le débat sur l'extension du service universel à l'internet haut débit.
Vos avis, vos réactions sur la page Facebook de DOMTOM ADSL en cliquant ici
Source : AFP